La pratique Alexander : principes et procédures

Les principes de travail de la technique Alexander®.

Chaque leçon, d’une durée d’environ une heure, s’organise autour des principes décrits dans les quatre livres de F.M Alexander :

  • La reconnaissance de « la force de l’habitude«  est de reconnaitre que nos habitudes sont très ancrées tant physiquement que psychologiquement.
  • La pratique de la « pause » ou « temps d’inhibition »permet de ne pas réagir directement et de ne plus faire la « chose connue et familière » qui nous est habituelle ; Ou de ne plus aller droit au but, de réagir vite, d’en faire trop ou de travers, ou encore trop vite…La pause permet d’observer quels gestes sont nuisibles à notre corps. La « pause » est un temps d’observation de soi-même.
  • Le « non-faire«  est de ne plus faire le geste nocif observé pendant le temps de « pause », afin de donner place à « une autre manière de faire » : c’est l’observation des « faux gestes », ceux qui surviennent la plupart du temps lors de mouvements précipités en réaction aux stimuli. Attention! Il ne s’agit pas de ne rien faire dans le sens passif du terme : au contraire de rester présent à soi de corps et d’esprit, avec une disponibilité latente d’un éventuel mouvement.
  • « Les directions » : travail mental qui apporte à long terme, une nouvelle « manière de faire » plus saine pour le corps. C’est la recherche de moyens différents de ceux qui nous sont habituels.

Ces principes sont très étroitement liés les uns aux autres.

Il est préférable, dans un premier temps, de pratiquer avec l’aide d’un professeur.

 

 

_DSF4436

L’élève, en multipliant des expériences auprès d’un professeur de technique Alexander®, améliorera progressivement sa coordination.

 


Les « procédures d’avantages mécaniques ».

Le travail de la technique Alexander® se fait traditionnellement en utilisant un tabouret ou une chaise : réapprendre à s’asseoir, à se lever, sans interférer sur le « contrôle primaire »

De nombreuses variantes sont apportées autour de ces procédures, selon la créativité de chaque professeur.

  • Le « Ah » chuchoté.
  • Le tabouret ou la chaise
  • La « fente » ou « la position de l’escrimeur »
  • « Les mains au dos de la chaise »
  • « Le singe »
  • Le travail sur table

images

Photo ci-dessus : F.M Alexander en position d’avantage mécanique et travaillant avec un jeune élève.